Courrier de l'Etablissement

 

Courrier n°6 à télécharger

EDITO


Drôle de période que nous vivons! Faite de nombreuses incertitudes et où la convivialité a peu de place.
Malheureusement, nous nous devons de rester très prudents. Des suspicions ainsi qu’un cas positif au sein du personnel cette semaine nous le rappellent. Aussi, je vous demande de prendre connaissance attentivement de la dernière Note de service rappelant les protocoles et les mesures dans le cadre de la COVID-19. Je rappelle que le port du masque est aujourd’hui considéré comme l’un des principaux gestes barrière avec la distanciation et le lavage des mains. Une consigne donc : MASQUEZ-VOUS!
A ce propos, nous avons reçu les masques inclusifs com-mandés pour les professionnels exerçant sur les groupes de vie 0-10 ans à Metz et Forbach. Ils seront proposés à raison de 2/agents à compter de la semaine prochaine. L’objectif est de limiter l’impact du port du masque sur la lecture des émotions et l’acquisition du langage par les enfants.
Les fêtes de service sont interdites jusqu’à nouvel ordre. En revanche, des fêtes de groupe peuvent être organisées après accord de l’encadrement et de la Direction. Il va nous falloir innover pour créer la convivialité entre adultes différemment. A vos idées!
L’actualité reste dense et positive pour l’établissement.
Tout d’abord, un grand merci à l’ensemble des personnes qui se sont impliquées dans l’accueil de notre Secrétaire d’Etat. Nous étions un peu déçu qu’il ne soit pas possible que tout le monde participe. En tout cas, la prestation des jeunes du SEFI et des vidéos des groupes réalisées lors du confinement ont été très appréciées.
Le nouveau Projet d’établissement a été validé et plusieurs actions ont démarré (cf. FOCUS). De nombreuses évolutions également dans le dispositif départemental (cf. flash Schéma).
Et nous avons enfin recruté un médecin.
De quoi rester positif malgré le contexte!


Claire HUGENSCHMITT
Directrice d’établissement

FOCUS—Nouveau Projet d’Etablissement


Le CTE du 30 septembre et le Conseil d’Administration du 16 octobre ont adopté à l’unanimité le nouveau Projet d’Etablissement 2019-2023 du CDE.
Il vous sera présenté en réunion de service et fera l’objet d’une diffusion papier dès que possible. Vous pouvez d’ores et déjà le retrouver sur le site internet dans la rubrique « Actualités ».
Nous n’avons pas attendu pour avancer :
L’équipe d’évaluation d’urgence est en cours de constitution (3 personnes recrutées) et devrait démarrer courant novembre.
Le plateau éducatif de la Pouponnière a démarré avec beaucoup d’envies et d’idées.
L’accompagnement adolescent a également débuté.
Les commissions repas ont redémarré. Les menus ont évolué tenant compte des nouveaux marchés, valori-sant des produits maison, bio et locaux. La cuisine attend vos retours!
La première réunion d’accueil des stagiaires s’est tenue fin septembre.
C’est le cabinet 2.Architectes qui a été retenu pour les travaux de la Pouponnière: la première rencontre a eu lieu le 23 octobre.
Les travaux de réfection du mur démarreront mi dé-cembre et jusqu’en avril.
La rencontre avec le cabinet A4 KOWALSKI retenu pour les travaux des Service Familles-SERAD/Collectif MNA aura lieu début novembre.

 

INFOS RH


Céline GEOFFROY, adjointe à la chef de service du Jardin d’enfants, prendra ses fonc-tions le 9 novembre.
Fanny HUBERT, médecin, prendra ses fonctions le 26 novembre.
Maxime CLERET, directeur stagiaire, repren-dra son stage à partir du 16 novembre.
RAPPEL: n’oubliez pas de remplir le demande du Supplément Familial de Traitement et de le renvoyer au SRH!
Le vaccin contre la grippe est remboursé par l’établissement! Alors n’hésitez pas, cette précaution est vivement recommandée.
Un contrôle URSSAF est en cours sur les exercices 2018-2019.

FLASH—actualités dispositif de protection de l’enfance


Point d’étape sur la mise en oeuvre du Schéma Départemental—perspectives 2021
La conférence annuelle du Schéma aura lieu le 2 février 2021 et portera sur Contraintes : leviers du pouvoir d’agir.
Création de 20 places supplémentaires de SERAD dont notamment des places SERAD Petite Enfance sur les territoires Sarrebourg-Sarreguemines et Thionville.
Création de 8 places d’accueil modulables dans les MECS dans le cadre de la prévention.
Création du « tempo-ado » sur le territoire de Sarrebourg permettant de réaliser à la fois du primoplacement, mousqueton et caméléon.
Création d’un dispositif Caméléon rattaché à la MECS de Solgne.
Ouverture de parrainages pour les enfants accompa-gnés en protection de l’enfance par le biais d’une nouvelle convention avec France parrainage.
Mise en place de contrôle des établissements.
Création d’un logiciel de gestion des places en établissements.
Finalisation d’un guide par le groupe de travail relatif à la vie sexuelle et affective en établissement.
Mise en place d’une étude sur la santé des enfants en protection de l’enfance, menée par Mme HURSTEL de la PMI.

Image1

Le SEFI au service le 05/10/2020

Le CDE se met au vert

Pour les messins: un garage à vélo est accessible sous le préau.
Pour nos grandes réunions, les gobelets en plastique ont été remplacés par des gobelets en carton et seront progressivement remplacés par des verres.
Et ce n’est qu’un début!

Image2


Courrier n°5 à télécharger

EDITO—Edition spéciale


J’ai le plaisir de vous annoncer la visite du Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles, Adrien TAQUET, le lundi 5 octobre 2020 au CDE de Metz.
Il vient pour finaliser la contractualisation avec le Département de la Moselle dans le cadre de la Stratégie nationale de protection de l’enfance, qui prévoit le finance-ment de plusieurs actions innovantes.
Le programme prévisionnel est le suivant: entre 15H et 17h30
-Discours et signature de la convention de contractualisation
-Visite de la Pouponnière
-Présentation du dispositif Mousqueton
Le programme est susceptible d’évoluer en fonction des contraintes d’agenda du Secrétaire d’Etat.
Dans ce cadre, vous trouverez un certain nombre d’élé-ments concernant les actualités en protection de l’enfance, qui sont nombreuses. Il s’agit uniquement de synthèses. D’autres rapports sont attendus prochainement.
Je remercie par avance les différents services logistiques, administratifs et éducatifs (notamment SEFI et Pouponnière) fortement sollicités dans ce cadre.
Par ailleurs, je profite de ce courrier pour remercier Sonia GUILLAUME pour son implication pendant ses nombreuses années au CDE. Elle a souhaité quitter le CDE, aussi je lui souhaite une très bonne continuation dans son futur exercice professionnel.
De plus, je vous annonce la nomination de Monique LEBLANC, actuelle chef de service de la Pouponnière, en tant que chef de service du SERAD et Service Familles à Metz. Sa date d’entrée en fonction n’est pas encore déterminée. Un recrutement externe va être lancé pour le poste de chef de service de la Pouponnière.


Claire HUGENSCHMITT

FOCUS—actualités protection de l’enfance


LE RAPPORT DES 1000 PREMIERS JOURS
Le 8 septembre, la commission de 18 experts installée il y a un an par le Président de la République et sous l’égide de Boris CYRULNIK a remis un rapport de près de 125 pages nourri d’avis d’experts et proposant des recommandations pour mieux accompagner les parents durant les 1000 premiers de leur enfant.
Ce rapport comprend deux parties.
La première revient sur l’importance des 1000 premiers jours dans le développement de l’enfant tel que nous le montrent les nouvelles connaissances scientifiques.
La seconde présente plusieurs propositions, dont voici les principales:
- La création d’un parcours des 1 000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4ème mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales) ;
- La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses ;
- L’augmentation des moyens des maternités et des PMI, afin que chacune des 500 maternités sur le territoire bénéficie d’un lien étroit et quotidien avec la PMI pour mieux accompagner les parents ;
- L’allongement du congé paternité, qui serait une première étape d’une réforme ambitieuse du congé parental, dans l’intérêt du développement de l’enfant, mais également pour lutter contre la solitude et l’isolement des mamans,
- La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans, etc.

 

INFOS RH


Le 21 juillet 2020, le Ministre des solidarités et de la santé a présenté les conclusions du Ségur de la Santé. Cet accord permet entre autres la revalorisation des métiers des établissements de santé et des EHPAD à hauteur de 8,2 milliards d’euros.
A noter que ces revalorisations salariales ne concernent pas les établissements sociaux et médico-sociaux handicap de la fonction publique hospitalière. Les agents du CDE ne sont donc pas concernés par ces revalorisations.
Le GEPSo dont le CDE est adhérent a souhaité :
-Saluer les avancées majeures issues de cet accord;
-Alerter sur l’inéquité et le risque de perte d’attractivité des métiers exercés en établis-sements sociaux et médico-social handicap alors même que la notion de prendre soin doit être appréhendée de manière globale et dépasser les frontières entre type d’établissements dans une logique de fluidité des parcours des professionnels
-Réclamer l’ouverture rapide des négocia-tions du Ségur pour l’ensemble du champ médico-social.

FLASH—actualités protection de l’enfance


La stratégie nationale 2020-2022


Pour rappel, la nomination d’un secrétaire d’Etat fait partie des mesures mises en oeuvre à la suite du documentaire diffusé sur France 3, en janvier 2019. Par la suite, une concertation a été engagée afin de définir la « stratégie nationale de protection de l’enfance » qui a été présentée en octobre 2019.
Elle comprend 4 engagements :
1/ Agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles
6 actions, dont : renforcer les CRIP
2/Sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures
10 actions, dont
- Systématiser le bilan complet de santé des enfants à leur entrée dans les dispositifs de protection de l’enfance et leur accès à un parcours de soins coordonnés
- Créer des dispositifs d’intervention adaptés aux problématiques croisées de protection de l’enfance et de handicap
- Créer un référentiel national de contrôle des lieux d’accueil de protection de l’enfance
- Développer les centres parentaux et travailler sur les compétences parentales en protection de l’enfance
- Systématiser les mesures d’accompagnement au retour à domicile en fin de placement
- Moderniser et soutenir les conditions de travail et d’exercice des assistants familiaux et des lieux de vie et d’accueil
3/ Donner aux enfants les moyens d’agir et garantir leurs droits
6 actions, dont:
- Faire en sorte que les enfants et anciens enfants accompagnés participent à l’ensemble des temps et des instances d’élaboration et de décision
4/ Préparer leur avenir et sécuriser leur vie d’adulte
3 actions, dont :
- Faciliter l’intégration sociale et professionnelle des anciens mineurs non accompagnés lorsqu’ils atteignent l’âge de 18 ans


Par ailleurs, il est prévu de faire évoluer la gouvernance nationale et locale et redéfinir les relations Etat/Département à partir de la contractualisation avec des Départements pilotes dont fait partie la Moselle.

Rapport de la Cour des comptes relatif à la gouvernance de la protection de l’enfance, 22.04.20


Conclusions :
- Une gouvernance nationale défaillante;
- Une multiplication récente des travaux sur la protection de l’enfance à mettre en lien avec l’exposition médiatique sans réel bilan des travaux antérieurs;
- Des instances de pilotage national peu articulées entre elles et des organismes qui remplissent difficilement leur rôle
- Un dispositif statistique inadapté aux enjeux de la protection de l’enfance et un manque d’outils partagés
Propositions :
Clarifier et simplifier la gouvernance au niveau national et déconcentré, notamment en renforçant la relation des Départements avec les services de l’Etat au niveau départemental en nommant un « référent protection de l’enfance »


Courrier n°4 à télécharger

EDITO- Bonne rentrée à tous


Après un été en demi-teinte au CDE, la rentrée s’est bien déroulée
Plusieurs courriers anonymes ont été diffusés dont un mettant en cause principalement la Direction et l’encadrement. Ces méthodes portent atteinte aux personnes et détournent notre énergie de notre mission. Je rappelle qu’il est de la responsabilité de chacun de prendre soin de notre collectif de travail en se respectant les uns-les autres.
Par ailleurs, une enquête administrative s’est déroulée sur le Jardin d’enfants afin de faire la lumière sur des dysfonctionnements sur un groupe portés à la connaissance de la Direction. Les conclusions ont été présentées aux agents le 8 septembre. La Direction conclue à l’absence de maltraitance mais à des pratiques éducatives inadaptées et un dysfonctionnement d’équipe. Un agent a été sanctionné. Trois agents ont changé de groupe. Il s’agit d’une décision difficile. Le travail autour des violences éducatives ordinaires qui avait été engagé va être renforcé par des actions de formation et l’analyse des pratiques professionnelles. Il s’agit d’accompagner une évolution des pratiques, ce qui n’empêche pas de saluer le très bon travail réalisé par ailleurs sur le service.
Vous avez été nombreux à avoir été sollicités dans le cadre de l’expertise CHSCT, je vous remercie d’y avoir participé activement. Le cabinet rendra ses premières conclusions dans le cadre d’un CHSCT le 30 septembre.
Pour autant, l’été s’est bien passé pour les enfants grâce en particulier à l’investissement des professionnels qui ont su leur proposer de nombreuses activités et sorties. Ce sont ainsi plus de 70 activités et 7 transferts qui seront financés par le Plan d’urgence, à hauteur de 18 357€.
Les vacances sont désormais terminées pour les enfants qui ont retrouvé pour une très large majorité d’entre eux les bancs de l’école, grâce entre autres au travail du SEFI. Ce dernier profite de la baisse du nombre de MNA pour proposer une scolarité renforcée et s’adresser aux jeunes des LOGIS et du 3HA. Après d’intenses préparatifs pour les services éducatifs et l’économat, la rentrée s’est également bien déroulée. Bravo !
Le COVID est lui aussi de retour au CDE. Il est crucial de maintenir la vigilance!
L’investissement particulier pendant le confinement sera valorisé ce mois-ci sur la paye de septembre, de quoi booster la rentrée!


Claire HUGENSCHMITT—Directrice d’établissement

Flash instances—CHSCT du 18.09.2020


Les documents uniques d’évalua-tion des risques professionnels (DUERP) du SEFI et de l’administration –Metz ont été présentés.
Nous relevons un axe d’amélioration concernant des préconisa-tions plus opérationnelles et un attendu fort concernant la démarche d’évaluation des risques psycho-sociaux.
Le protocole interne relatif à la conduite à tenir en cas de suspi-cion de maltraitance a été présenté. Il s’agit d’un document obligatoire visant à sécuriser usa-gers et agents dans ce type de situation. Il n’a pas été voté favorablement.
La méthodologie, les résultats et l’accompagnement mis en place dans le cadre de l’enquête administrative au Jardin d’Enfants ont été présentés et ont fait l’objet d’un échange.
Un échange a également eu lieu autour de l’ambiance au travail, des mesures de prévention et des différentes responsabilités dans le prendre soin du collectif de travail.
Enfin, une nouvelle procédure d’accident de travail a été présentée.

 

INFOS RH


Nous aurons le plaisir d’accueillir:
A compter du 21 septembre:
- Léa DEROCHE, psychologue sur le service SAMNA, qui sera installée à la Pergola.
- Célia COURTY, psychologue sur le 3HA, qui sera installée, temporairement au 3ème étage de l’administration à Metz.
A compter de mi-octobre:
- Charlène NICOLAS, Chef de service du LAO 57.
- Marie-Sandrine SAAS, Psychologue à la Pouponnière.

FLASH PRIME et HS COVID


La prime COVID a été versée sur le salaire du mois de septembre 2020.
Les modalités de versement de la prime COVID ont été les suivantes :
-Paiement d’une prime aux agents qui sont intervenus en présentiel entre le 1er mars et le 30 avril 2020.
-Prorata en fonction du temps de travail de l’agent.
-Montant réduit de moitié en cas d’absence d’au moins 15 jours calendaires pendant la période de référence.
-Pas de prime pour les agents absents plus de 30 jours calendaires pendant la période de référence.
L’absence est constituée par tout motif autre que : le congé de maladie, l’accident de travail, la maladie professionnelle, dès lors que ces 3 motifs bénéficient d’une présomption d’imputabilité au virus COVID-19 ; les congés annuels et les congés au titre de la réduction du temps de travail pris au cours de la période mentionnées du 1er mars au 30 avril 2020.
Les absences pour présomption d’imputabilité au virus CO-VID-19 n’ont pas été comptabilisées dans le calcul de la prime pour les agents ayant transmis l’information à leur encadrement pendant la période de référence.
Les agents dont l’arrêt de travail était en lien avec une infection à coronavirus COVID-19 pendant la période de réfé-rence et qui n’a pas été pris en compte pour le calcul du montant de la prime devront adresser un courrier à la Directrice, accompagné du certificat médical précisant les dates de l’arrêt de travail et mentionnant le lien avec cette infection.
Heures supplémentaires
Selon le décret n° 2020 – 718, les heures supplémentaires effectuées entre le 1er mars et le 30 avril 2020 ne peuvent être compensées sous la forme de la seule indemnisation dans la limite du plafond autorisé par le décret n°2020-298 soit un contingent mensuel de 20 heures.
Ainsi, les agents ayant effectué des heures supplémentaires sur cette période bénéficieront de l’indemnisation et de la majoration de ces heures sur la paie du mois de septembre 2020.
L’enveloppe consacrée à la prime s’élève ainsi à près de 295 000€ et pour les heures supplémentaires à plus de 46 000€.

 

Rester vigilant contre la COVID


Si la situation sanitaire a été bonne pendant l’été, quelques alertes depuis début septembre doivent nous amener à maintenir notre vigilance.
A ce jour, trois agents ont été testés positifs, dont deux avec un risque de contagion si les gestes barrière et le port du masque n’ont pas été bien respectés. Par précaution, les agents ayant été en contact ont été invités à se faire tester.
Pour rappel, les agents testés positifs sont placés en arrêt maladie. Les agents présentant des symptômes doivent se rendre auprès de leur médecin traitant.
Une Cellule COVID-19 se tiendra le 23 septembre.
Des masques inclusifs (transparents) vont être commandés pour les groupes de jeunes enfants. Toute-fois, les délais de livraison sont très longs.
La vaccination contre la grippe pour les enfants et professionnels sera particulièrement encouragée cette année afin de pouvoir mieux discriminer les symptômes relevant de ces deux virus.
Le port du masque et le lavage des mains demeurent obligatoires.


Courrier n°3 à télécharger

 

EDITO


L’été est enfin là!
Le Plan d’urgence initié par le Département de la Moselle permet cette année plus encore que les précédentes de proposer aux enfants accueillis au CDE de nombreuses activités et sorties. L’opportunité pour eux de découvrir ou redécouvrir notre beau Départe-ment: activités de baignade, ou sportives mais aussi activités nature avec le Jardin de Laquenexy et découvertes culturelles: château de Rodemack, château des Ducs de Lorraine… les possibilités sont nombreuses. Plu-sieurs groupes ont également programmé des mini-séjours: l’occasion de changer d’air, de créer un lien différent.
Les deux homes MNA fermés, les services techniques sont mobilisés sur les nombreux « petits » travaux de réfection et dans l’accompagnement des entreprises: réfection des terrasses du restaurant administratif, du 1er étage du Jardin d’Enfants, du groupe des Ephémères de la Pouponnière; réfection de la peinture des rotondes du bâtiment 1; mise en place d’un dispositif de déclenchement automatique des lumières dans les circulations d’escaliers des bâtiments administratif et Jardin d’Enfants/LYS; installation de la fibre internet; réfection de chambranles de portes sur le bâtiment 1; etc.
La cuisine profite également de la diminution des effectifs pour proposer depuis plusieurs semaines maintenant une amélioration des repas: produits locaux, produits bio mais également une augmentation des plats entièrement confectionnés par la cuisine. L’affichage des menus va être revu pour valoriser ces engagements. Les agents sont demandeurs des retours des groupes pour continuer à améliorer leurs prestations.


Bon été à tous


Claire HUGENSCHMITT,
Directrice

 

Projet d’Evolution du CDE — actualités –  Flash instances


Ce vendredi 24 juillet, le CHSCT s’est réuni, à la demande des représentants du personnel, afin d’être consulté sur le Projet d’Evolution du CDE. La Direction a ainsi présenté les dernières actualités du projet et rappelé la méthodologie en cours et à venir:

  • Redéploiement de places d’accueil à For-bach : 10 places enfants du Département et 39 places MNA;
  • Création d’une antenne à Thionville: 2 groupes de vie (20 places; 3-10 ans et 9-14 ans); 2 assistantes familiales;
  • Evolution des tranches d’âge à Metz dans le cadre du redéploiement à Thionville; recen-trage du 3HA sur les 15-18 ans;
  • Création d’un Service d’Evaluation d’Urgence;
  • Création d’un plateau éducatif Pouponnière;
  • Evolution de l’accompagnement MNA;
  • Création d’un pôle médical Logis/3HA/Samna (réorganisation des références et tra-vail le samedi);
  • Nouvel organigramme SAMNA/LAO
  • Travaux de réhabilitation à hauteur de 6 mil-lions d’euros pour le site de Metz et Thionville.
La Direction a rappelé la méthodologie mise en oeuvre, prévoyant une présentation régulière en instances, des échanges réguliers et une élaboration participative avec les professionnels.
Pour autant, les représentants du personnel n’ont pas souhaité voter favorablement le projet. Le syndicat SUD demande une expertise par un cabinet extérieur, financée par le CDE. La CFDT s’est abstenue. Cette demande est motivée par un désaccord sur le taux d’encadrement des équipes éducatives d’accompagnement en appartements.
En raison de ce positionnement, le déploiement des appartements à Thionville est stoppé.

 INFOS RH


L’assemblée départementale a voté en faveur d’une contribution du Département au financement de la prime COVID aux personnels des établissements la protection de l’enfance.
Les modalités de versement de la Prime COVID sont les suivantes:

  • Montant maximal de 1000€ pour un professionnel ayant travaillé sur toute la période du 1er mars au 30 avril 2020 quel que soit son statut
  • En cas d’absence sur la période un prorata est effectué en fonction du temps de travail effectif réalisé sur cette même période
  • Le montant est réduit de moitié en cas d’absence d’au moins 15 jours
  • Les agents absents plus de 30 jours calendaires, les agents en télétravail et en absence autorisée ne touchent pas la prime
  • Ne sont pas considérées comme absence : les congés maladie, accident du travail et maladie professionnelle bénéficiant d’une présomption d’imputabilité au COVID-19 ainsi que les congés annuels et RTT.


La prime sera versée en septembre.

FLASH Obligations professionnelles


Une Note de Service reprendra l’ensemble des éléments indiqués ci-après.


Au cours de leur exercice professionnel, les agents du CDE – titulaires, contractuels et stagiaires – peuvent être amenés à être les témoins ou dépositaires d’informations concernant une suspicion d’acte de maltraitance de la part d’un professionnel, envers un usager accueilli ou accompagné.


Selon la Haute Autorité de Santé, la maltraitance est une violence caractérisée par « tout acte ou omission commis par une personne s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique ou à la liberté d’une autre personne, ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière ».


Il est rappelé à chacun des agents que toute personne (titulaire, contractuel ou stagiaire) ayant connaissance de situations de maltraitance dans l’établissement est dans l’obligation de les signaler, à son encadrement et/ou à la Direction, sous peine de sanction (disciplinaire et pénale).


La Direction met tout en oeuvre pour protéger les agents qui témoigneraient de mauvais traitements.


Un protocole interne relatif à la conduite à tenir en cas de suspicion de maltraitance est en cours d’élaboration et sera présenté aux instances à l’automne.


La Direction se tient à la disposition des agents pour échanger sur d’éventuelles difficultés.
En revanche, la Direction ne tolère pas les propos diffamatoires et encourage le cas échéant le dépôt de plainte.


Une diffamation est l'allégation ou l'imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération d'une personne. Peu importe que le fait en question soit vrai ou faux, mais il doit être suffisamment précis pour faire l'objet, sans difficultés, d'une vérification et d'un débat contradictoire. Il doit être possible de répondre par oui ou non à la question : « Untel a-t-il commis le  fait ?» Il y a diffamation même si l'allégation est faite sous forme déguisée ou dubitative, ou si elle est insinuée. Par exemple, si l'auteur emploie le conditionnel. La diffamation est également caractérisée si l'allégation vise une personne non expressément nommée, mais identifiable (si on donne sa fonction par exemple).

 Se protéger de la chaleur


Avec l’été viennent les fortes chaleurs, voici pour rappel ,quelques gestes essentiels pour les adultes et les enfants

  • Boire de l’eau à température ambiante très régulièrement;
  • Se mouiller le corps;
  • Manger suffisamment;
  • Eviter les efforts physiques intenses aux heures les plus chaudes;
  • Fermer les volets en journée et aérer en soirée et la nuit;
  • Privilégier les sorties aux heures les moins chaudes ou dans des lieux frais;
  • Au soleil, se protéger le corps par des vêtements et chapeau et mettre de la crème solaire.

Repérer les signes d’un coup de chaud : forte sensation de soif, fatigue extrême, peau chaude et sèche, difficulté à s’exprimer, sensation de vertige, maux de tête => contacter une infirmière


Courrier n°2 à télécharger

EDITO
Je tenais à remercier l’ensemble des professionnels pour leur engagement pendant ce déconfinement : services logistiques, administratifs, para-médicaux et éducatifs ont œuvré à la bonne mise en oeuvre des protocoles sanitaires permettant aujourd’hui de constater qu’aucun cas de contamination n’est à déplorer.
Cette bonne situation sanitaire a permis de limiter le port obligatoire du masque aux situations lors des-quelles la distance entre adultes ne peut être respectée. Pour autant, il faut demeurer vigilant et maintenir ces bonnes pratiques. Aussi, si ce n’est encore fait, je vous invite à prendre connaissance de la NS N°8 et au PCA-Phase 3 disponibles sur le site internet.
Lors du Conseil d’Administration du 26 juin 2020, le Président du Département a tenu à « remercier l’en-semble des professionnels du CDE pour leur engage-ment au service de la grande mission républicaine bien au-delà des compétences de chacune et chacun, avec réserve et sans bruit et pour autant une efficacité reconnue ». Il a indiqué que les arbitrages concernant la prime liée au COVID seront déterminés pour le 15 juil-let.
C’est aussi ce 26 juin 2020 que le bâtiment Homes Jeunes Ado, situé à Metz, a fermé ses portes après l’orientation et le glissement des derniers jeunes ac-cueillis. Avec cette seconde fermeture, une page se tourne. S’il était devenu impératif d’apporter une nouvelle réponse d’accompagnement aux jeunes, il ne faut pas oublier le formidable travail réalisé par les équipes éducatives pendant toutes ces années.
Une nouvelle page s’ouvre que nous continuons d’écrire ensemble, pas à pas, en améliorant, ajustant, adaptant au fur et à mesure des échanges avec vous, comme cela a toujours été fait et doit continuer à se faire. Aujourd’hui, 55 jeunes sont accompagnés dans les appartements de Metz et Forbach. Notre ambition : mieux accompagner les jeunes vers l’autonomie; ne plus faire du collectif la variable d’ajustement en cas de sureffectif.
Claire HUGENSCHMITT, Directrice
Projet d’Evolution du CDE—actualités
Malgré la crise sanitaire, l’évolution du CDE continue:
Le groupe des Logis qui a fermé (Lilas) sera redeployé à compter du 15 juillet à Forbach dans une maison louée à la Fondation Vincent de Paul;
La préparation des programmes de travaux pour le site de Metz est en cours :
Le programme Pouponnière est finalisé. La réfection de la salle de bains du groupe des Alizés sera lancée dès cette année.
Le programme Service Familles est en cours de finalisation par MATEC.
Un rendez-vous est programmé pour les LOGIS. Un autre aura lieu courant juillet pour le bâtiment MNA et le SEFI, puis enfin pour le bâtiment Jardin d’Enfants.
Les appels d’offre seront lancés dans le trimestre. De nouveaux échanges auront lieu ensuite avec les équipes pour affiner le projet architectural.
Un Plateau de jour Pouponnière va être créé cet été. Le groupe de travail se réunit pour finaliser le projet.
L’équipe d’évaluation d’urgence sera mise en place en septembre. Appel à candidatures courant juillet.
Se baigner cet été
Note de service relative aux modalités de baignade
Afin de sécuriser la baignade des enfants, celle-ci est auto-risée uniquement dans les lieux faisant l’objet d’une surveillance par un professionnel qualifié. Elles sont interdites à WOIPPY-PLAGE. 20 enfants maximum du CDE sur chaque site. Ces sorties donnent lieu à information préalable. Le taux d’encadrement est fixé à 1 pour 5 jeunes pour les enfants de moins de 14 ans. Il est de 1 pour 8 jeunes de plus de 14 ans, à condition que ceux-ci soient munis d’une attestation de nage libre 50M.
Merci de prendre connaissance de la NS complète
INFOS RH
Barbara WARING a rejoint l’équipe d’encadrement de Forbach en tant qu’adjointe au chef de service.
Petit rappel concernant la gestion des repos compensateurs: l’agent peut planifier ses trois périodes de RC sur les 4 tri-mestres, à raison d’une maximum par tri-mestre ; l’agent ne peut reporter ses périodes de RC planifiées lorsque finalement en raison de 3 semaines d’absence, il n’ouvre plus droit à RC.

FLASH Instances


CHSCT du 29.05.2020
Dans le cadre du Bilan social 2019 et du Projet social du nouveau Projet d’Etablissement, nous avons acté la nécessité de continuer à améliorer :
- notre politique d’accueil et d’accompagnement des stagiaires et nouveaux professionnels;
- la prévention des violences par la formation et la mise en oeuvre du guide de prévention et gestion des violences (à consulter).
La démarche de prévention des Risques Psycho-Sociaux est confiée au Directeur stagiaire, Maxime CLERET, qui l’animera à compter de novembre aux côtés des représentants du personnel.
Le CDE présente un dossier CLACT pour bénéficier du soutien financier de l’ARS pour améliorer les conditions de travail des maîtresses de maison et personnels d’entretien des locaux par l’investissement dans des auto-laveuses. Ces dernières sont déjà en cours d’expérimentation.


CTE du 22.05 et 5.06.20
Le compte administratif 2019 est validé avec un déficit cumulé de 166 364€ lié à des recettes annexes non réalisées.
Le rapport d’activité 2019 témoigne d’une activité encore dense avec 160 365 journées réalisées. Si elle est un peu en baisse pour les accueils d’enfants du Département, elle n’a jamais été aussi élevée pour l’accueil des MNA. Le nombre d’admissions est globalement en baisse. La Durée moyenne de séjour est en hausse à l’échelle de l’établissement. Cette activité impacte l’ensemble des services du CDE.
L’accueil des tous petits chez des assistantes familiales ASE bénéficiant de l’appui du plateau technique du CDE a été validé. Une réunion de lancement est prévue le 10 juillet.
L’expérimentation de l’évolution de l’accompagnement des transports scolaires a été validée grâce à un bilan très positif.
La feuille de route de l’astreinte sera représentée aux instances après un échange avec les équipes éducatives. Elle a pour objet de clarifier les attendus institutionnels et concourir à l’harmonisation des pratiques.


CA du 26.06.2020
Le Conseil d’Administration a validé le Projet d’Evolution du CDE dont l’engagement des travaux à compter de juin 2021 pour 2 ans sur le site de Metz et la création d’une antenne à Thionville par une subvention du Département de près de 6 millions d’€.
Le CDE a également son Plan Pluriannuel d’Investissements prévoyant notamment la réfection du mur d’enceinte, des travaux sur les services supports (lingerie, cuisine, administration), sur le réseau internet et l’achat d’un bâtiment pour l’administration et le Service Familles de Forbach. 

La vie des Services
Jury « Raconte ton confinement »
Un grand bravo aux participants pour la qualité de leurs prestations. Le Jury, composé de Mme KUNTZ, Élue en charge de la Solidarité, M. ZAKRZEWSKI, Directeur de la Solidarité, 4 professionnels et 5 enfants du CDE a constitué le podium suivant:
1: Les Coccinelles, Jardin d’Enfants
2: Les Lys, Logis
3: Les Marmottes, Forbach
4: La Campanella, Forbach
5: Les Razmokets, Forbach
Les prestations seront projetées et les cadeaux remis à l’occasion d’un évènement festif à la rentrée.


Été en Moselle
Le Département soutient l’économie mosellane et l’ouverture culturelle et sportive des enfants en finançant les sorties et activités qui ont lieu en Moselle. Profitez-en!
Les sites « passionnément Moselle » sont également gratuits tout l’été: http://www.mosellepassion.fr/
Des lieux de baignage surveillée: étang d’Haspelschiedt, étang de la Mutche, base de loisirs du Grand Bleu, Lac de Madine, étang de Mittersheim, Centre de loisirs de Langatte - Etang du Stock, espace de La Ballastière…
D’autres idées: https://www.tourisme-lorraine.fr/

 


Courrier n°1 à télécharger

 

EDITO
Vous avez été nombreux à apprécier la communica-tion institutionnelle pendant le confinement.
Le CDE est un établissement de taille conséquente, sur différents sites et dont l’actualité est dense. Notes de service, mails all@cde, réunions de service… nom-breux sont les outils pour diffuser de l’information. Pourtant l’accès à celle-ci est parfois compliqué.
C’est pourquoi, nous vous proposons ce nouvel outil : Le Courrier De l’Etablissement. Son contenu, sa forme ont encore vocation à évoluer. L’objectif en re-vanche est clair: mieux vous informer sur les projets en cours, les actualités mais également vous per-mettre de partager la vie de vos services.
Nous vous proposons de le recevoir sur votre mail personnel. Pour cela, merci de l’indiquer au Service des Ressources Humaines, à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Des idées de contenus? : envoyez-les au Secrétariat de Direction : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Claire HUGENSCHMITT
Directrice

 
 

Le déconfinement
Il se passe globalement bien grâce au sérieux et à l’implication de chacun dans la mise en oeuvre du Plan de Continuité d’Activité—Phase 2 et des diffé-rents protocoles afférents.
Les enfants d’âge maternelle et élémentaire de Metz, dont les parents n’avaient pas exprimé leur refus, ont pu reprendre l’école.
Les visites parents-enfants ont également recom-mencé. Force est de constater que les parents res-pectent majoritairement les protocoles. Les retrou-vailles ont été chaleureuses.
Les appels en visio vont pouvoir continuer avec quelques ajustements (horaires, nombre, âge des enfants concernés).
A ce jour, aucun cas de covid-19 n’est avéré chez les enfants comme chez les professionnels. Le PCA est toutefois actualisé pour prendre en compte la procédure d’information—dépistage chez les en-fants et professionnels.
La mise en place d’une zone « vestiaire » par service peut être envisagée. L’échange doit avoir lieu avec l’encadrement.
Le restaurant administratif de Metz réouvre le 2 juin pour les personnels du CDE dans le respect d’un protocole sanitaire spécifique.
Les juges des enfants ont été informés du déroule-ment du confinement et des mesures mises en place. Ils vous expriment toute leur gratitude.

 utiliser masque  

Pourquoi est-il important de porter un masque?
Le port du masque protège:
 Des gouttelettes postillonnées;
 Contre la contamination des mains, souvent portées au visage;
 D’une éventuelle transmission par l’air.
Le port du masque reste obligatoire au CDE, en permanence (sauf seul dans son bureau). Cette mesure sera réévaluée dès que possible en fonction de l’évolution des consignes nationales.

 

INFOS RH
Les encadrements des services éducatifs « hébergements » vont procéder à un recueil individuel relatif à l’organisation du temps de travail pendant la période de juin à fin août. La question sera posée d’une organisation en 12h ou un retour au cycle antérieur.
Les entretiens professionnels des titulaires débutent cette semaine.
Maxime CLÉRET, Elève Directeur, viendra effectuer son stage de professionnalisation au CDE.
Il commencera par une période de 10 jours d’immersion dans les ser-vices éducatifs à compter du 2 juin.

  

FLASH COVID-19 : actualisations
Sécurisation des effets personnels
Pour des raisons sanitaires et de sécurité, il est rappelé la né-cessité de placer ses objets personnels dans un endroit dédié. En particulier, dans les bureaux partagés et services éducatifs, ceux-ci doivent être rangés dans les casiers (dont le kit agent avec les masques). Des casiers supplémentaires peuvent être installés en cas de besoin sur sollicitation de l’encadrement. Pour les agents en déplacement, ils peuvent solliciter la mise à disposition d’un sac lingerie.
Lorsqu’un cas de COVID-19 est suspecté ou avéré, chez un en-fant ou un professionnel :
 La Direction est informée ;
 Les mesures relatives à l’isolement de l’enfant sont mises en oeuvre conformément au PCA-2 du CDE et au proto-cole médical ;
 Les mesures relatives à l’isolement du professionnel sont mises en oeuvre conformément au PCA-2 du CDE et au protocole médical ;
 Le dépistage des enfants et professionnels se fait selon le protocole médical établi par le médecin/brigade CPAM ;
En cas de contamination avérée:
 La Direction informe : les membres de la cellule et du CHSCT et la Direction de la Solidarité ;
 La Direction informe l’ARS si 3 cas positifs sont détectés dans un espace-temps court.
La question du dépistage des enfants par test PCR n’a pas été tranchée au niveau ministériel et ARS.
Sécuriser le retour d’un enfant
Il est nécessaire de trouver un équilibre entre sécurité sanitaire et qualité d’accueil. Si le passage par un bain ou une douche est préconisé à l’admission et après un découché, il ne l’est pas pour une sortie/visite à la journée. Pour les plus jeunes, après une visite avec le parent, le visage peut également être nettoyé.
Protocole hygiène
Un protocole commun à l’ensemble des services d’héberge-ment et d’entretien des locaux a été élaboré en tenant compte de la nécessité de renforcer la désinfection des locaux du fait de l’épidémie covid-19. Il prend en compte cet objectif, la spécifici-té de locaux lieux de vie, les ressources disponibles. L’ensemble des professionnels est mis à contribution, notamment en tant qu’utilisateur (bureaux, véhicules, salles de réunion…) et en appui des personnels d’entretien. Merci d’en prendre connais-sance.
Le PCA ainsi actualisé est en ligne sur le site internet.

 

La vie des Services
Jury « Raconte ton confine-ment »
Plusieurs services ont participé au con-cours « Raconte-moi ton confinement ».
Afin de départager les prestations, un jury , composé d’élu et représentants du Département, de la Direction du CDE et d’usagers du CDE, délibèrera le 10 juin à 14h.
A la clef , de nombreux cadeaux à ga-gner.
Les retardataires peuvent encore en-voyer leur prestation à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou les remettre au secréta-riat de Direction (dessins, écrits…).